| Accueil | Informations Générales | Centenaire | Concours de recrutement 2013

Présentation
Produits et Services
Etapes de Production Métiers
Documentation
Notre carte
Concours de recrutement 2013
Informez-vous sur votre
Rquisition d'Immatriculation
Conservation Foncière
   

I - Procédure d'immatriculation
1 - Procédure normale
Dépôt de réquisition: La demande d'immatriculation est effectuée par le propriétaire d'un bien immobilier ou le titulaire d'un droit réel.
Publication de l'extrait de réquisition : Un extrait de la réquisition d'immatriculation est publié au bulletin officiel et affiché avec avis de bornage aux sièges du tribunal de première instance ,de l'autorité locale du ressort de la propriété et du Conseil communal.
Bornage : Il s'agit à la fois d'une opération topographique, d'un acte de publicité et d'une enquête juridique sur les lieux.
Plan : Document qui détermine la superficie , les limites exactes de l'immeuble et ses consistances.
Clôture : Dès réception du procès-verbal et du plan de bornage le conservateur publie un avis de clôture de bornage au bulletin officiel et l'affiche aux sièges du tribunal de première instance, de l'autorité locale du ressort de la propriété et du Conseil communal.
Opposition : Les oppositions sont recevables dés l’enrôlement de la réquisition d’immatriculation et pendant un délai de deux mois, qui court de la publication au « Bulletin officiel » de l’avis de clôture du bornage, toute personne qui prétend à un droit sur un immeuble en cours d’immatriculation, peut si elle ne l’a déjà fait antérieurement, intervenir en la procédure, par opposition :
1) en cas de contestation sur l’existence ou l’étendue du droit de propriété du requérant d’immatriculation ou sur les limites de l’immeuble ;
2) en cas de prétention sur l’exercice d’un droit réel susceptible d’inscription sur le titre foncier à établir ;
3) en cas de contestation d’un droit publié suivant l’article 84 de la présente loi.
Immatriculation : En l'absence d'oppositions ou après règlement des oppositions en faveur du requérant, le conservateur procède à l'immatriculation et établit un titre foncier au nom du propriétaire après s’être assuré de l’accomplissement de toutes les formalités prévues par la loi, de la régularité de la demande et que les documents produits sont suffisants.
Rejet ou Annulation :
Il y a rejet ou annulation en cas de :

- Absence de requérant ou son mandataire lors des opérations de bornage ;
- Non exécution de l’opération de bornage deux fois consécutives en raison d’un litige concernant l’immeuble ;
-Non présentation d’aucune excuse valable dans les mois suivent les sommations qui leur sont adressées.
- En cas de non diligence du requérant pour suivre la procédure dans un délai de 3 mois qui suivent la notification qui lui a été adressée par le conservateur.
Transmission du dossier au tribunal : En cas d'opposition, le conservateur transmet la réquisition d'immatriculation et les pièces y relatives au tribunal de première instance pour statuer sur le litige la concernant.
Intervention dans la procédure d'immatriculation:
- Tout détenteur d'un droit sur une propriété en cours d'immatriculation peut requérir sa publication au B.O. par le biais d’un extrait rectificatif (art.83) ou sur dépôt au dossier de la réquisition conformément à l’art.84.
- Tout prétendant à un droit réel sur un immeuble en cours d'immatriculation peut s'opposer à l'opération d'immatriculation avant l'expiration du délai de deux mois de la date de publication de l'avis de clôture de bornage au bulletin officiel, soit devant le conservateur, soit devant le géomètre lors du bornage.
2 - Procédure spéciale:
Les procédures spéciales sont soit avec publicité, soit sans publicité:
a - Les procédures spéciales d'immatriculation avec publicité de 04 mois:
- Réquisition déposée par un cessionnaire de l'état, ses ayants droit, avec l'autorisation de l'administration concernant une parcelle du domaine privé de l'Etat provenant du déclassement du domaine public délimité. (art. 3 du Dahir du 25 juin 1927).
- Réquisition d'immatriculation déposée par un cessionnaire ou ses ayants droits avec l'autorisation de l'Etat concernant un terrain domanial objet d'une délimitation administrative homologuée. (art 4 du dahir du 24 mai 1922).
- Réquisition d'immatriculation concernant un terrain objet d'une redistribution. (dahir du 10 juin 1922)
b - Les procédures spéciales d'immatriculation sans publicité :
- Réquisition d'immatriculation déposée par une collectivité ethnique concernant un terrain objet d'une délimitation administrative homologuée. (art. 10 du dahir du 18 février 1924)
- Réquisition d'immatriculation déposée par l'Etat concernant un terrain domanial objet d'une délimitation administrative homologué. (art. 3 du dahir du 24 mai 1922)
- Réquisition d'immatriculation déposée par l'expropriant concernant un terrain exproprié pour cause d'utilité publique (art 37 du dahir du 6 mai 1982)
- Réquisition d'immatriculation concernant un terrain du domaine privé de l'Etat provenant du déclassement du domaine public délimité. (art. 2 du dahir du 25 juin 1927).
II - Les inscriptions sur les titres fonciers:
1 – Procédure d'une inscription:
- Réquisition d'inscription appuyée par les actes et les documents justificatifs;
- Etude de la demande et les actes et documents justificatifs et vérification et visa par le Conservateur;
- Paiement des droits;
- Inscription de l’opération sur le titre foncier;
- Réalisation des opérations topographiques, le cas échéant;
- Délivrance d'un certificat de propriété et du duplicata du titre foncier.
2 – principaux actes et faits soumis à l'inscription:
Mutations : tout acte de transmission d'une propriété ou d'un droit réel d'une personne à une autre par voie de vente, de donation d'échange etc.
Succession : c'est une transmission d'un immeuble ou d'un droit réel d'un défunt à ses héritiers ou légataires.
Hypothèque : c'est un droit réel immobilier inscrit au profit du créancier pour garantir le paiement d'une créance.
Lotissement : c'est une division d'une propriété en deux ou plusieurs lots destinés à la construction.
Mise en concordance : c'est une opération technique ayant pour objet de mettre en concordance le plan du titre foncier avec l'état des lieux.
Règlement de copropriété : c'est un document comportant la description des parties communes et des parties privatives d'un immeuble soumis au régime de la copropriété et fixant les droits et obligations des copropriétaires.
Fusion : c'est une opération qui consiste à fusionner des immeubles immatriculés contiguës appartenant au même propriétaire pour faire l'objet d'un seul titre.
Rectification de l'état civil : c'est une mention faite sur le titre foncier pour rectifier l'état civil du propriétaire inscrit.
Changement du nom de propriété : c'est une mention opérée lorsque le propriétaire demande le changement de dénomination de la propriété.
Délivrance d'un nouveau duplicata : c'est une mention portée sur titre foncier en cas de perte,de vol , de détérioration ou de destruction et ce publication au B.O. et à l’expiration d’un délai de 15 jours.
Mainlevée d'hypothèque : c'est une mention marginale portant radiation d'une hypothèque au vu d'un acte portant mainlevée.
Saisie conservatoire : c'est une mention portée sur le titre foncier en vue d'empêcher toute inscription jusqu'à radiation de la saisie.
Mainlevée de saisie : c'est une mention marginale portant radiation d'une saisie au vu d'un acte de mainlevée ou d’une ordonnance du juge des référés.
Prénotation : c'est une mention portée sur le titre foncier pour la conservation provisoire d'un droit prétendu sur un immeuble immatriculé.

| Questions | Contact